Qui sommes - nous ?

Depuis sa création en 1948 la Chambre de Commerce, d’Industrie  et d’Agriculture de l’Archipel des Comores devenue successivement la C.C.I.A des Comores, puis l’UCCIA a connu plusieurs évolutions au niveau des partenariats établis à l’intérieurs du pays et hors du pays. Depuis 1948 jusqu’à la fin des années 70 le partenariat établi est  exclusivement celui d’avec les pouvoirs publiques.

Comme relevé plus haut sous le statut de l’autonomie interne la collaboration avec les autorités était réelle. A titre d’illustration et en plus de ce qui a déjà été dit plus haut, un arrêté du Président du Conseil de gouvernement en date du 8 septembre 1969 portant le n°69-590/Br./C-PL/D instituant la Commission du Plan du Territoire des Comores fait du Président de la Chambre de commerce un membre à part-entière.

Il y a eu la concession faite à la Chambre de commerce  par les pouvoirs publics lui confiant la gestion des entrepôts et terre-pleins portuaires.Ce n’est qu’à partir des années 80 que les partenariats intérieurs et extérieurs se sont diversifiés.

De 1948 jusqu’à la proclamation de l’indépendance il y a eu la Chambre de Commerce,d’Industrie et d’Agriculture de l’Archipel des Comores. De 1975 à 1986 il y a eu la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture des Comores. Pendant cette période on ne parle que de trois instances au niveau de la Chambre, à savoir l’Assemblée plénière des membres,l’assemblée consulaire et le Bureau.

C’est à partir de la loi 86-009/PR du 21 octobre 1986 qu’ont été juridiquement instituées les chambres régionales et l’Union des Chambres.

Histoire de l'UCCIA

2008
Fév 01

Lancement du quatrième mouvement

Le quatrième mouvement a été lancé par l’équipe élue en février 2008. Il a déjà permis d’opérationnaliser les trois chambres régionales. La CCIA de Ngazidja a désormais une vie distincte de celle de l’UCCIA qui se consacre pleinement à ses propres missions. Au siège social des deux entités à Moroni on peut distinguer les services relevant respectivement de chaque entité. LES MUTATIONS INTERVENUS  AU NIVEAU DE DES MISSIONS En général dans les pays ayant adopté le modèle d’organisation administrative et économiquefrançaise les chambres de commerce ont un rôle de représentation des intérêts de leurs membres, d’accompagnement de leurs membres dans..Lire la suite

1996
Jan 31

Second Mouvement de restructuration

Le second mouvement est celui de 1996 motivé par la nécessité de mettre en application des dispositions organisationnelles de la loi de juin 1995 ;

1995
Juin 23

Instauration de la loi sur l’organisation interne des CCIA et de l’UCCIA

Quelque part l’étude diagnostic a dû inspirer les auteurs du projet de loi de 1995. La loi n° 95-011/AF du 23 juin 1995 a institué le mode d’organisation interne des CCIA et de l’UCCIA. La nouveauté ici est l’institution des sections sectorielles et des commissions techniques. Au niveau des services techniques on notera quatre grands mouvements de mutations internes: Le premier mouvement a été lancé en 1992. Il visait à opérer une restructuration internedes chambres régionales ; Le second mouvement est celui de 1996 motivé par la nécessité de mettre en application des dispositions organisationnelles de la loi de juin..Lire la suite

1993
Mar 01

Assistance de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris

En mars 1993 l’UCCIA a bénéficié d’une assistance technique de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris pour réaliser une étude diagnostic de l’UCCIA. Il a été constaté que seule la Chambre régionale de Ndzuani était opérationnelle. Celle de Ngazidja était confondue avec l’UCCIA, une situation favorisée par la cohabitation des deux entités dans un même bâtiment. La CCIA de Mwali n’a été dotée d’un local de location pour installer ses bureaux qu’en septembre 1992

1992
Sep 01

Attribution d’un local à la CCIA de Mwali

La CCIA de Mwali n’a été dotée d’un local de location pour installer ses bureaux qu’en septembre 1992

1986
Oct 21

Constitution juridique de la Chambre

C’est à partir de la loi 86-009/PR du 21 octobre 1986 qu’ont été juridiquement instituées les chambres régionales et l’Union des Chambres.

1982
Jan 01

Premier mouvement de restructuration

Le premier mouvement a été lancé en 1992. Il visait à opérer une restructuration interne des chambres régionales ;

1975
Juil 06

1975 mise en place de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture des Comores

De 1975 à 1986 il y a eu la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture des Comores. Pendant cette période on ne parle que de trois instances au niveau de la Chambre, à savoir l’Assemblée plénière des membres,l’assemblée consulaire et le Bureau

1048
Jan 01

Instauration de la Chambre de Commerce,d’Industrie et d’Agriculture de l’Archipel des Comores

De 1948 jusqu’à la proclamation de l’indépendance il y a eu la Chambre de Commerce,d’Industrie et d’Agriculture de l’Archipel des Comores.

En mars 1993 l’UCCIA a bénéficié d’une assistance technique de la Chambre de Commerce etd’Industrie de Paris pour réaliser une étude diagnostic de l’UCCIA. Il a été constaté queseule la Chambre régionale de Ndzuani était opérationnelle. Celle de Ngazidja étaitconfondue avec l’UCCIA, une situation favorisée par la cohabitation des deux entités dansun même bâtiment. La CCIA de Mwali n’a été dotée d’un local de location pour installer ses bureaux qu’enseptembre 1992.Quelque part l’étude diagnostic a dû inspirer les auteurs du projet de loi de 1995.La loi n° 95-011/AF du 23 juin 1995 a institué le mode d’organisation interne des CCIA etde l’UCCIA. La nouveauté ici est l’institution des sections sectorielles et des commissionstechniques.
Au niveau des services techniques on notera quatre grands mouvements de mutations internes:

-Le premier mouvement a été lancé en 1992. Il visait à opérer une restructuration internedes chambres régionales ;
– Le second mouvement est celui de 1996 motivé par la nécessité de mettre en application desdispositions organisationnelles de la loi de juin 1995 ;
– Le troisième mouvement a eu lieu en 2002 pendant la période de l’Administration provisoire avec la création de nouveaux services opérationnels et le recrutement de jeunes cadres pour renforcer les capacités opérationnelles ;
– Le quatrième mouvement a été lancé par l’équipe élue en février 2008. Il a déjà permis d’opérationnaliser les trois chambres régionales. La CCIA de Ngazidja a désormais une vie distincte de celle de l’UCCIA qui se consacre pleinement à ses propres missions. Au siège social des deux entités à Moroni on peut distinguer les services relevant respectivement de chaque entité.